Jean Brunet
Le monument commémoratif de St-Julien-d'Armagnac

Jean Brunet

Né le 6 juin 1924 à Laballe en Parleboscq, fils de Joseph, cultivateur, et de Denis Branens.

Le 15 juillet 1944, trois volontaires de la section Dumartin de Créon-d’Armagnac, dont Jean Brunet, de retour d’une mission, sont surpris par l’arrière garde d’une colonne ennemie venant de Sos et Gueyze. Faits prisonniers les armes à la main ils sont exécutés au lieu-dit Gimbert, commune de Saint-Julien-d’Armagnac.

A la Libération, sa mère, qui a en charge la femme et l’enfant de Jean, obtient un secours de 2000 francs.

Une stèle est érigée au carrefour des routes départementales D11 et D35 à Saint-Julien-d’Armagnac.

telechargement 2
Le monument commémoratif de St-Julien-d’Armagnac

Sources

Dupau (G.) et Campa (F.), Résistance et Déportation 1940.1944 dans les Landes par les stèles, les plaques et les monuments, éditions Gascogne.

Archives du C. P. R. D.